Biography

La contralto israélienne Noa Frenkel aborde un répertoire s’étendant de la Renaissance à la musique contemporaine. Elle participe aux créations mondiales de Kapitän Nemos Bibliothek de Johannes Kalitzke au Festival de Schwetzingen et de Us Talk Dead Love de Rebecca Saunder au Festival de Donaueschingen. Elle chante Al gran sole carico d’amore de Luigi Nono au Théâtre de Bâle, Heart Chamber de Chaya Czenowin au Deutsche Oper de Berlin, Subnormal Europe de Óscar Escudero à la Biennale de Munich, Stunde der Seele de Sofia Gubaidulina au Konzerthaus de Vienne, Nahasdzáán de Thierry Pécou avec l’Ensemble Variances à l’Opéra de Rouen, Infinite Now de Czenowin à l’Opéra flamand et à Mannheim et Don Quijote de la Mancha de Hanz Zender à Francfort. En concert, elle interprète Guai ai gelidi mostri de Luigi Nono à Salzbourg et Vienne, Vanitas de Sciarrinos à Dresde, Penthesilea de Pascal Dusapin avec l’Orchestre de Paris, Dixit Dominus de Haendel avec le Chœur de la radio flamande, Abyss de Donatoni à Porto, Prometeo de Luigi Nono à la Scala de Milan, à la Philharmonie de Berlin ou encore au Festival d’Automne à Paris, Le Chant de la terre avec l’Orchestre symphonique de Mulhouse ou encore 3 Voices de Morton Feldman à Madrid. Elle est dédicataire de plusieurs œuvres contemporaines. Elle se produit régulièrement dans des festivals européens avec l’Ensemble Modern, le Schönberg Ensemble, le Klangforum de Vienne, l’Ensemble intercontemporain, MusikFabrik, l’Ensemble Variances, Israeli Contemporary Players et l’Experimental Studio de Fribourg. Elle fait ses débuts à l'OnR.