En détail

Lieu

Strasbourg

Cinéma Odysée
Date
20 juin 2021
20:15

Présentation

Liban / États arabes unis – 2019 – 1h05 Avec Sharif Sehnaoui, Ali Hout et Abed Kobeissy

Le sable du désert à la dérive, des articles ménagers et des carcasses métalliques abandonnés, des sons expérimentaux, le silence sont les matières premières d’un projet unique qui mêle art du paysage et performance musicale. Le cinéaste et photographe Akram Zaatari s’est inspiré d’un site étrange et troublant qu’il a découvert à Charjah, l’un des émirats des Émirats arabes unis où des maisons abandonnées, construites sur ce site au cours des années 1980 pour une communauté bédouine, sont désormais englouties par le désert.

Trois hommes apparaissent. Ils sont comme des explorateurs ou archéologues d’un univers enfoui qu’ils découvrent et révèlent par le son. Dans cette composition souvent ludique à l’intersection du son et de la vision, de la nature et de l’intervention humaine, ces hommes frappent sur des murs et des tuyaux métalliques, bruissent le sable et découvrent des bols chantants, pincent des cordes et projettent leur voix à travers un gigantesque mégaphone. Qui sont-ils ? Des artistes sans doute à la rencontre d’un autre artiste, le désert.

Avec ce film à l’étrangeté ensorcelante et d’une très grande beauté visuelle, Akram Zaatari rend par ailleurs hommage au créateur émirati Hassan Sharif (1951-2016), «un artiste dont le sens esthétique était en avance sur son temps dans le monde arabe», souligne le cinéaste.

Akram Zaatari est un artiste majeur de la scène artistique contemporaine. Cinéaste, photographe, artiste plasticien, archiviste, théoricien, commissaire d’exposition, passionné par les multiples enjeux politiques de l’image d’archive dans la construction de l’identité arabe, il ne cesse d’explorer de nouveaux territoires de création, le film The Landing le souligne. Une autre de ses œuvres remarquables, le film Twenty-Eight Nights and a Poem a été programmé lors de la première partie d’Arsmondo Liban en mars dernier. À noter que le musicien Sharif Sehnaoui qui est l’un des protagonistes de The Landing est l’un des artistes du collectif qui a conçu le film Topologie d’une absence, création pour Arsmondo Liban, visible gratuitement en ligne du 10 au 27 juin.