Biografie

Né en 1965, il étudie le piano au Conservatoire National de Région de Paris puis l'orchestration et la composition au Conservatoire National Supérieur de Musique. Il a été à plusieurs reprises résident au Banff Centre for the Arts (Canada) entre 1989 et 1997 puis pensionnaire à la Casa de Velázquez (Madrid) de 1997 à 1999. Très tôt, il prend conscience de l'impérieuse nécessité de réaliser son rêve : « Faire résonner le monde entier ». Ainsi va-t-il spontanément à la rencontre des cultures aux traditions ancestrales, aussi éloignées que possible du monde occidental. Son dessein : rendre à la musique sa dimension de rituel, convaincu de pouvoir captiver l'auditeur par cette ouverture d'esprit sur le monde. Au cours de ses rencontres avec les cultes afro-américains, il découvre que l'un des principaux moyens pour appréhender cette dimension est de rendre la musique indissociable du geste corporel. Ses œuvres majeures, Symphonie du Jaguar, Passeurs d'eau, Outre-Mémoire, L'Oiseau innumérable, Orquoy, en témoignent. Ses œuvres les plus récentes (Soleil rouge, concerto pour trompette et orchestre, La Voie de la Beauté, concert-rituel) sont fortement inspirées des rituels des Indiens Navajos. Thierry Pécou est un des rares compositeurs à interpréter lui-même sa propre musique au piano, soit en soliste, soit avec des ensembles de chambre ou des orchestres. Il est également le fondateur de l'Ensemble Variances (2009). Il a reçu de nombreux prix : Grand Prix de la musique symphonique (carrière) 2016,  Villa-Médicis Hors les Murs, Grand Prix de Composition Musicale de la Fondation Simone et Cino del Duca décerné par l'Académie des Beaux-Arts, Prix pour la meilleure création 2010 du Syndicat de la Critique Théâtre, Musique et Danse, Grand Prix 2010 de l'Académie Charles Cros et le Diapason d'Or de l'année pour l'enregistrement de sa Symphonie du Jaguar, Diapason d'Or pour les CD « Tremendum » (œuvres de chambre) et pour le CD « Orquoy » (œuvres symphoniques).