En détail

Informations

Les dates, horaires et lieux seront dévoilés au cours de la saison ’22’23
Les billets seront en vente dans les cinémas où ont lieu les différentes séances. (Programme donné à titre indicatif, susceptible de changements de titres.)

Présentation

En écho à Until the Lions
Le Mahabharata (1989)
Film franco-britannique de Peter Brook.
Avec Georges Corraface, Bruce Meyers, Maurice Bénichou, Yoshi Oida et Akram Khan.
Après avoir marqué le Festival d'Avignon par son adaptation théâtrale du gigantesque poème épique, Peter Brook en tira un film. On y retrouve sa pléiade d'acteur de tous les pays.


En écho au Joueur de flûte
The Pied Piper (1975)
Film américano-britannique de Jacques Demy.
Avec Donovan, Jack Wild et John Hurt.
Le succès de ses films musicaux a fait connaître Demy bien au-delà de l'Hexagone. Il réalise celui-ci en Grande-Bretagne avec le chanteur Donovan, qui revêt d'accents pop un Moyen Âge stylisé.


En écho au Chercheur de trésors
Le Parfum, histoire d’un meurtrier (2006)
Film franco-allemand de Tom Tykwer.
Avec Ben Wishaw, Dustin Hoffman et Alan Rickman.
Inspiré du best-seller de Patrick Süskind, ce film offre d’étonnants échos au monde violent et sensuel des opéras de Schreker.


En écho à La Flûte enchantée
La Flûte enchantée (1975)
Film suédois d’Ingmar Bergman.
Avec Irma Urrila, Josef Köstlinger et Hakan Hagegard.
Emblème des films-opéras des années 1970–80, La Flûte enchantée de Bergman est un magnifique hommage à la dimension théâtrale et universelle du dernier opéra de Mozart, ici chanté en suédois.


En écho à La Voix humaine
L’amore (1948)
Film italien de Roberto Rossellini.
Avec Anna Magnani et Federico Fellini.
Ce diptyque rassemble deux moyens métrages de Rossellini : Le Miracle où Fellini incarne un berger pris pour un saint ; La Voix humaine confie le texte de Cocteau à Anna Magnani.


Dans le cadre d’Arsmondo Slave

Le Conte du Tsar Saltane (1967)
Film soviétique d’Alexandre Ptouchko.
Avec Larisa Golubkina et Oleg Vidov.
Grand classique du cinéma soviétique, ce film légendaire de Ptouchko déploie ses couleurs vives et des effets spéciaux aussi désuets que poétiques pour raconter le fameux conte de Pouchkine.