Biographie

La soprano canadienne Marie-Eve Munger se forme à l'Université McGill de Montréal, dont elle est diplômée en 2007. Elle remporte le Premier Prix d'Opéra au Concours international de chant de Marmande. Elle fait ses débuts à l'Opéra-Théâtre de Metz dans le rôle d'Ophélie (Hamlet) et participe à la création de Pastorale de Gérard Pesson au Théâtre du Châtelet en 2009, où elle tient ensuite le premier rôle dans Magdalena de Villa-Lobos en 2010. En 2013, elle poursuit sa carrière internationale et fait ses débuts à la Scala de Milan et au Festival d'Aix-en-Provence en Quatrième Servante dans la mise en scène d'Elektra par Patrice Chéreau, rôle qu'elle reprend par la suite aux BBC Proms de Londres. Elle s'illustre ensuite dans les rôles de la Princesse et du Feu dans L'Enfant et les sortilèges avec l'Orchestre symphonique de Chicago. Par la suite, elle interprète la Fée dans Pinocchio de Philippe Boesmans au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, à l'Opéra de Dijon et au Festival d'Aix-en-Provence, Eliza dans My Fair Lady à Marseille, Gilda (Rigoletto) à l'Opéra du Minnesota ainsi que le rôle-titre de Roméo et Juliette à Montréal et Musette (La Bohème) à l'Opéra Comique. Elle chante le rôle-titre de Lakmé à Munich. Récemment, elle est Ophélie à Angers, Nantes et Rennes ainsi que la Comtesse Adèle (Le Comte Ory) à Toulon. Elle fait ses débuts à l'Opéra de Chicago dans le rôle de la Fée dans Cendrillon puis chante celui de Zerbinetta (Ariane à Naxos) à Lausanne. Cette saison, elle fait son retour à l'Opéra de Toulon en Donna Elvira (Don Giovanni) et enregistre son premier disque avec Les Boréades de Montréal. En concert, elle se produit avec l'Orchestre symphonique de Montréal et chante la Grande Messe en ut mineur de Mozart au Kennedy Center de Washington. Elle fait ses débuts à l'OnR.

Mis à jour janvier 2022