Fermer

Fermer

Opéra National du Rhin - Opéra d'Europe - Strasbourg - Colmar - Mulhouse


« Calendrier Avril 2014 »
LUMAMEJEVESADI
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930
Tous les spectacles d'Avril
Close Pane

Vidéos

Bande-annonce La Création
Bande-annonce La Création

Ne ratez plus un spectacle !

presse

Téléchargez les dossiers de presse, des images HD pour vos articles...
Se connecter
Accueil • La Maison • L'Opéra national du Rhin

L'Opéra national du Rhin




L'Opéra national du Rhin doit son caractère exemplaire à l'apport spécifique des trois villes qui le composent : Strasbourg, Mulhouse et Colmar. Syndicat intercommunal, l'Opéra national du Rhin voit sa gestion assurée conjointement par les trois villes, qui ont chacune leur propre activité créatrice : l'Opéra à Strasbourg, le Ballet de l'Opéra national du Rhin, centre chorégraphique national depuis 1985, à Mulhouse, et l'Opéra Studio, cellule de formation pour jeunes chanteurs, à Colmar. Après plus de trente années d'existence, l'expérience alsacienne est devenue un modèle. Tout en demeurant farouchement attaché à ses racines régionales et européennes, l'Opéra national du Rhin s'est imposé comme une institution incontournable de la vie lyrique française et internationale, récompensé en novembre 1997 par l'obtention du label « Opéra national ».


L'Opéra national du Rhin travaille en étroite collaboration avec l'Orchestre philharmonique de Strasbourg et l'Orchestre symphonique de Mulhouse, qui assurent les productions lyriques et chorégraphiques.
La politique culturelle de l'Opéra national du Rhin se traduit par une programmation annuelle de plus de 140 représentations d'opéra, danse, récitals, concerts et spectacles jeune public.


L'Opéra national du Rhin a acquis une réputation de premier plan sur la scène lyrique internationale grâce au travail de metteurs en scène de renom tels que Jean-Pierre Ponnelle (La Flûte enchantée, La Bohème ou Turandot) et plus récemment Achim Freyer, David Pountney, Philippe Arlaud, Alfred Kirchner, Stéphane Braunschweig, Georges Lavaudant, Klaus Michael Grüber, Christof Loy ou David McVicar. Cette saison, la maison accueille d'autres grands noms de la mise en scène, tel Robert Carsen, et de jeunes talents au début d'une grande carrière internationale tels Vincent Boussard, Mariame Clément ou Francisco Negrin.


De Teresa Berganza, Régine Crespin, Montserrat Caballé et José Van Dam à Mireille Delunsch, Susan Graham, Dame Felicity Lott, Ludovic Tézier, Sir John Tomlinson ou Béatrice Uria-Monzon, l'Opéra national du Rhin accueille les plus grandes voix. La saison 2009/2010 sera notamment marquée par la venue de Scott Hendricks en Richard III, Elisabete Matos en Lady Macbeth, et le retour de Nataliya Kovalova (Louise), Sébastien Droy (Ferrando).


En matière de direction musicale, l'Opéra national du Rhin a accueilli des chefs d'exception, tels que Marc Albrecht, Ivor Bolton, William Christie, Emmanuelle Haïm, Claus Peter Flor, Kirill Karabits, Bernhard Kontarsky, Louis Langrée, Alain Lombard, Kent Nagano, Michel Plasson, Carlo Rizzi. Cette saison, nous retrouverons notamment Daniel Klajner ou encore Christophe Rousset à la tête des Talens Lyriques, et nous accueillerons également Patrick Fournillier, Ottavio Dantone ou Friedemann Layer.


Soucieux de concilier grand répertoire et création contemporaine, l'Opéra national du Rhin a produit de nombreuses créations, telles que Prova d'orchestra et Impressions d'Afrique de Giorgio Battistelli, Tristes Tropiques de Georges Aperghis, Die Gespenstersonate d'Aribert Reimann, Aleksis Kivi de Rautavaara, Héloïse et Abélard d'Ahmed Essyad, Ion de Param Vir ou L'Autre Côté de Bruno Mantovani. Après Cassandre de Michael Jarrell et Frühlings Erwachen de Benoît Mernier, cette nouvelle saison s'ouvre par la création française de Richard III de Battistelli.


L'Opéra national du Rhin mène une politique de coproductions avec les plus grands festivals, théâtres et opéras internationaux, au nombre desquels on peut citer le Welsh National Opera, les festivals de Savonlinna et Schwetzingen ou le Maggio Musicale de Florence et, plus récemment, le Royal Opera House de Londres et Det Kongelige Teater de Copenhague (The Tempest), le Staatsoper de Berlin, le Théâtre des Champs-Élysées à Paris et le Théâtre royal de la Monnaie à Bruxelles (Le Couronnement de Poppée), le Musiktheater im Revier de Gelsenkirchen (Les Troyens), le Théâtre Royal de la Monnaie et le Teatro Real de Madrid (Boris Godounov) ou l'Opéra de Nice (Delphin Poulopeau), The Canadian Opera Company (Idomeneo et Fidelio) et l'Opéra national de Bordeaux (Jephtha). Cette saison, Aladin et la lampe merveilleuse est coproduit avec l'Opéra de Lausanne et Macbeth avec l'Opéra de Monte Carlo.


Le Ballet de l'Opéra national du Rhin poursuit lui aussi une politique de présentation du grand répertoire classique et contemporain, de relectures et de créations originales. Se concentrant sur un certains nombre de chorégraphes ou de type d'œuvres, il peut ainsi aborder chaque style par un travail en profondeur. La présence régulière de ballets de Balanchine, de Forsythe ou de Béjart notamment, l'invitation régulière de chorégraphes tels que Lucinda Childs, en sont la démonstration. N'hésitant pas à aborder Giselle pour passer ensuite à des créations instantanées, issues de la recherche la plus actuelle, la compagnie aborde un éventail de styles des plus larges sans toutefois s'éparpiller, assurant au plus près aux chorégraphes le respect de leurs options artistiques. La plupart des grands noms de la chorégraphie internationale ont été amenés à travailler avec le Ballet du Rhin, et certains chorégraphes d'envergure comme Maguy Marin et Thierry Malandain y ont débuté.



VISITE VIRTUELLE
Visitez la salle de
l'Opéra à Strasbourg